De nombreux auteurs de la littérature font l’évocation dans leurs œuvres de monde imaginaires [Analyse de texte]

Via l'application Saligaud School (seulement sur Android pour l'instant) : Lien

Via les plateformes de streaming (Deezer, Spotify, Qobuz, Napster, Apple, Amazon, YouTube)(iOS et Android) : Bientôt disponible
Via l'application Saligaud School (meilleure solution)(seulement sur Android pour l'instant) : Lien

Via 1TPE (avantageux pour un seul document) : Lien

Via Pimido (avantageux pour plusieurs documents) : Lien
  📖 Livre en entier (via amazon)

Titre :

De nombreux auteurs de la littérature font l’évocation dans leurs œuvres de monde imaginaires

Résumé :

Ces mondes sont composés d’abondants éléments fictifs qui ont pour but de séduire le lecteur grâce leurs beautés et leurs perfections. Tout de même, derrière cette envie de plaire au lecteur, se cache autre chose. On peut se demander si l’auteur n’a pas aussi le désir de faire réfléchir le lecteur sur la réalité qui l’entoure.

On peut se poser la question de savoir quel sont les buts pour les auteurs d’évoquer des univers imaginaires dans leurs textes. Premièrement, nous montrerons que l’évocation d’un monde imaginaire représente un model pour le lecteur. Deuxièmement, nous montrerons que cette évocation d’un univers fictif formule une critique implicite du monde réel. Troisièmement, nous traiterons du but et des objectifs de cet art de l’argumentation indirecte.

Début du texte :

Elle est souvent très attrayante car elle est sous forme de petits textes animés, comme les fables ou les contes. Il y a également les pièces de théâtres. D’abord les contes philosophiques qui sont des récit imaginaires, s’inspire de la forme du conte pour transmettre des idées. Par exemple, on retrouve Micromégas est le conte philosophique de Voltaire paru en 1752…

Transformer un audio en texte : lien

===} MUSIQUES : lien {===
===} 💰 UTIP : lien {===


Un commentaire linéaire est une analyse de texte composée de trois étapes : l’introduction, le développement et la conclusion.

Les parties sont développées dans l’ordre du texte et appelées « mouvements ». Il ne s’agit pas de découper de manière aléatoire le texte mais de voir les transitions entre une première idée abordée dans le texte, puis une deuxième idée, puis une troisième etc.

Le commentaire linéaire suit l’ordre du texte alors que le commentaire composé dégage des axes thématiques qui formeront les parties du commentaire et qui ne suivent pas l’ordre du texte étudié.

Pour l’oral du bac il faut faire un commentaire linéaire. Pour l’écrit on a le choix, on peut faire un commentaire linéaire ou composé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *