Louis De Funès, TOP 10 de son insulte culte SALIGAUD


Reviewed by:
Rating:
5
On 15 août 2020
Last modified:16 avril 2021

Summary:

Télécharge l'application officielle gratuitement

APPLI OFFICIELLE (Saligaud School) : lien

On connait tous Louis De Funès et ses phases toutes plus mythiques les une que les autres.
Moi ce n’est pas une phrase qui m’a marqué chez lui, mais un mot « SALIGAUD »
Il m’a d’ailleurs inspiré le nom de la chaîne YouTube!
Pour lui rendre hommage, voici un TOP 10 de ses scènes où il emploie le mot SALIGAUD
Amusez vous bien

INSTAGRAM : lien
==} Tous les PRODUITS dérivés ici : lien {==
===} MUSIQUES : lien {===
===} TIPEEE 💰 : lien {===
===} 💰 UTIP : lien {===

« Issu d’une famille d’Espagnols, Louis de Funès est initié très tôt par sa mère au piano. Après trois années passées au collège Jules Ferry de Coulommiers, il est pour la première fois en contact avec le monde du cinéma en 1933 en se retrouvant dans la foule de figurants des Deux Orphelines de Maurice Tourneur.

Pianiste de bar sous l’Occupation, il épouse en secondes noces Jeanne Barthélemy le 20 avril 1943. Celle-ci deviendra en quelque sorte son agent lorsque Louis de Funès aura acquis le statut de star. Pour le moment, l’apprenti comédien enchaîne, et ce à partir de La Tentation de Barbizon en 1945, les apparitions et petits rôles à un rythme effréné.

Il ira jusqu’à incarner six personnages à la fois dans Du Guesclin en 1948. Une façon pour lui d’expérimenter grimaces, mimiques et gestuelles qui seront sa future marque de fabrique.

En 1953, sa carrière prend de l’envol avec le succès de Ah ! les belles bacchantes, adaptation du célèbre spectacle des Branquignols, troupe comique d’après-guerre largement influencée par Hellzapoppin’ et les films muets.

Trois ans plus tard, il fait son entrée parmi les « grands » en tenant tête à Jean Gabin dans une scène culte de La Traversée de Paris (1956). Les deux hommes seront de nouveau amenés à collaborer ensemble, sur Le Gentleman d’Epsom (1962), comédie sur fond d’arnaque au cheval perdant, et Le Tatoué (1967), film au tournage difficile en raison des querelles d’égos existantes sur le plateau. En attendant, Louis de Funès compte un nouveau triomphe à son actif, théâtral cette fois-ci : la pièce Oscar dans laquelle il livre sa fameuse « tirade des nez ».

Un long métrage, tiré de cette œuvre et réalisé par Edouard Molinaro, verra le jour 8 ans plus tard et remportera aussi les faveurs du public. » (cf. Allocine)

 

Dites en commentaires si vous avez reconnu chacun des films

Film 10 : __________

Film 9 : __________

Film 8 : __________

Film 7 : __________

Film 6 : __________

Film 5 : __________

Film 4 : __________

Film 3 : __________

Film 2 : Le Corniaud

Film 1 : Fantômas

Télécharge l'application officielle gratuitement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *